Pèlerinage 2021 au Mont Saint-Michel

En l’honneur de Saint-Michel, gardien et patron de l’Eglise et de la France, plusieurs d’entre nous se retrouveront le mercredi 29 septembre pour traverser la baie du Mont Saint Michel accompagnés par un guide professionnel et de plusieurs prêtres.

Pèlerinage proposé pour le relèvement spirituel et temporel de la France et le Triomphe de la Sainte Église tout en suivant les dévotions propres à Saint Michel archange.

Les Inscriptions sont fermées.
Nouvelles informations logistiques ci-dessous.


A partir de lundi, à tous les miquelots, le Père Maljean, aumônier de notre confrérie michaëlique, propose cette dévotion en préparation de la fête de Saint Michel le 29 septembre prochain :

Fils et filles bien aimés,
Chers miquelots,

Nous voici à quelques jours de la grande fête liturgique des archanges, célébrée le 29 septembre prochain. Il nous faut nous préparer à ce grand moment de grâce dans lequel nous y associerons la vénération de nos anges gardien, le 2 octobre.

Certains d’entre vous ont commencé depuis la fin du mois d’août, une grande neuvaine préparatoire invoquant les grandes figures des saints : Georges, Jeanne d’Arc et Michel, celles qui, ce faisant, apparaissent sur notre nouvelle bannière michaélique bénie par Son Excellence, Monseigneur Marc Aillet, lors de nos journées de récollection à Bayonne en juin dernier. D’autres pourront, à leur convenance, commencer la grande neuvaine à l’archange saint Michel et prier plus particulièrement le chapelet qui lui est dédié, ouvrant nos cœurs et intelligences au monde invisible si diligent à supplier le Christ pour qu’Il déverse, par les mains virginales de sa très sainte mère, de si grandes grâces !

Le chapelet de saint Michel se nomme également Couronne angélique. Sa pieuse récitation a été dûment approuvée et encouragée par Sa Sainteté le bienheureux Pape Pie IX en 1851 puis enrichie de nombreuses indulgences l’année suivante. Saint Michel lors d’une apparition au Portugal, avait gratifié sa voyante qui le priait quotidiennement, des paroles suivantes: « Je veux que tu répètes neuf fois en mon honneur un Pater et trois Ave, en union avec chacun des neufs anges. Tu termineras ces neuf salutations par quatre Pater, dont le premier en mon honneur, le deuxième en l’honneur de saint Gabriel, le troisième, de saint Raphaël ; et le dernier de l’ange gardien » Il a promis que celui qui réciterait ce chapelet serait entouré, en communiant à la table sainte, d’un cortège de neufs anges choisis dans les neufs chœurs. Quant à ceux qui réciteraient de manière quotidienne ce chapelet, il promet son assistance et celle des saints anges durant tout le pèlerinage terrestre, la délivrance du purgatoire pour soi et ses parents.

  • La prière commence sur la médaille par une invocation : « Saint Michel Archange, défendez-nous dans le combat pour que nous ne périssions pas au jour du Jugement. O Dieu, venez à mon aide, Seigneur, hâtez-vous de me secourir. »
  • Il est ensuite récité les quatre gros grains du début avec quatre Notre Père : le premier en l’honneur de Saint Michel Archange, le deuxième en l’honneur de l’archange saint Gabriel, le troisième en l’honneur de l’archange saint Raphaël et le quatrième en l’honneur de l’ange auquel Dieu nous confie ainsi que des cinq autres archanges, suivi d’un Je vous salue Marie sur le dernier petit grain isolé.
  • Sur les neuf séries de petits grains (par groupe de trois), se récite le Je Vous Salue Marie, précédé d’une invocation différente :
  1. « Par l’intercession de Saint Michel et du Chœur céleste des Séraphins, que le Seigneur daigne nous rendre dignes de la flamme du parfait Amour. Ainsi soit-il. »
  2. « Par l’intercession de Saint Michel et du Chœur céleste des Chérubins, que le Seigneur veuille nous faire la grâce d’abandonner la voie du péché et d’avancer dans celle de la perfection chrétienne. Ainsi soit-il. »
  3. « Par l’intercession de Saint Michel et du Chœur très Saint des Trônes, que le Seigneur infuse dans nos cœurs l’esprit de vraie et sincère humilité. Ainsi soit-il »
  4. « Par l’intercession de Saint Michel et du Chœur céleste des Dominations, que le Seigneur nous fasse la grâce de dominer nos sens et de nous libérer de l’esclavage des passions. Ainsi soit-il »
  5. « Par l’intercession de Saint Michel et du Chœur céleste des Puissances, que le Seigneur daigne préserver nos âmes des embûches et des tentations du démon. Ainsi soit-il »
  6. « Par l’intercession de Saint Michel et du Chœur admirable des Vertus Célestes, que le Seigneur ne nous laisse pas succomber à la tentation mais qu’il nous délivre du mal. Ainsi soit-il »
  7. « Par l’intercession de Saint Michel et du Chœur céleste des Principautés, que le Seigneur emplisse nos âmes de l’esprit de vraie et sincère obéissance. Ainsi soit-il »
  8. « Par l’intercession de Saint Michel et du Chœur céleste des Archanges, que le Seigneur nous accorde le don de la persévérance dans la foi et dans les bonnes œuvres pour pouvoir gagner la Gloire du Paradis. Ainsi soit-il »
  9. « Par l’intercession de Saint Michel et du Chœur céleste de tous les Anges, que le Seigneur daigne nous faire la grâce d’être gardés par eux en cette vie mortelle pour être conduits ensuite à la Gloire éternelle du ciel. Ainsi soit-il »
  • Sur les 8 gros grains placés après chaque série de trois, se récite le Notre Père.

Pour vous aider à méditer sur le monde invisible mais bien agissant à notre égard, je vous propose un petit rappel théologique sur la hiérarchie angélique.

Le Dieu trois fois Saint est créateur du monde visible et invisible. Aussi, toute la création est-elle régie par des règles et des lois parfaites posées par notre divin et doux Créateur.

Le Pseudo Denys explique que le Créateur a organisé le monde angélique en disposant ces sublimes créatures spirituelles selon neuf ordres et trois hiérarchies. Comme le Seigneur a tout harmonieusement créée, les anges supérieurs ne sont nullement indépendants de ceux placés au bas de la hiérarchie. Une interdépendance les lie les uns aux autres. Les premiers initient et apportent la lumière de Dieu aux autres, tout en s’appuyant de manière confiante aux anges inférieurs pour transmettre les ordres, gouverner et exécuter.

La première hiérarchie est composée du chœur des Séraphins puis des Chérubins et enfin de celui des Trônes.

Les Séraphins sont les créatures angéliques les plus proches de Dieu (Isaïe 6,2), placés par la Tradition les premiers dans la hiérarchie céleste. Dû à leur proximité de Dieu, ils ressemblent au feu (Hébreux 12, 29; Daniel 7, 9; Exode 24,17; Psaumes 103, 4), d’où leur nom, qui en hébreux signifie « flamboyants ». Ils sont enflammés par l’amour de Dieu et guident les autres vers Son amour. Ils ont le pouvoir d’éveiller la chaleur purificatrice de la vertu et d’élever ainsi la créature vers le Créateur.

Selon le Pseudo-Denys, saint Jérôme ou le grand Augustin, le terme Chérubin signifierait plénitude de science ou débordement de sagesse. Ils reflètent par là le Christ, Fils de Dieu le Père, que saint Paul nomme Divine Sagesse et Connaissance de la Gloire de Dieu (1 Co, 1, 24), Resplendissement de sa Gloire, Empreinte parfaite de son Hypostase (He, 1,3). Même s’ils paraîssent d’abord refléter la Personne du Fils, ils sont nécessairement un reflet de la lumière de la Très Sainte Trinité. Dans la Bible, nous les voyons par exemple gardiens du jardin d’Éden, présents au-dessus de l’Arche de l’Alliance. Dieu siège sur eux ou les chevauche (Ex 25, 18-22). On les représente dans l’iconographie comme tenant dans la main un glaive flamboyant pour défendre la Sagesse et la Vérité ainsi que le trône de Pierre.

Les Trônes, comme le souligne le Pseudo-Denys, sont des porteurs de Dieu. Ils sont aussi appelés Sièges de Dieu car le Seigneur se repose en eux et ils se reposent en Lui. Ils personnifient la justice et l’autorité de Dieu. D’après Denys l’Aréopagite, ils sont complètement sourds à toute tentation humaine et ont le privilège de servir de siège à Dieu et de fondation au monde, d’où leur désignation. Ils exercent la justice divine pour organiser le monde matériel et y inspirer les représentants de l’ordre. Le terme de « justice » ne doit pas être compris ici en termes de droit mais plutôt en termes de cohérence entre la réalité et le plan divin : il s’agit plus de justesse que de justice au sens commun du terme.

La deuxième hiérarchie des chœurs des Dominations, des Puissances et des Vertus.

Les Dominations, nommées parfois Seigneuries, sont des anges qui président. Aussi, dirigent-ils des créatures angéliques moins élevées et leur transmettent les divines ordonnances. En effet, les anges se transmettent fidèlement les ordres de Dieu les uns aux autres (Zc 2, 7-8).
Les Dominations s’emploient sans cesse à étendre le Règne de Dieu sur la Terre. Ils sont plus spécifiquement invoqués par ceux qui dans l’Église ont un ministère d’enseignement ou de gouvernement.

Les Puissances ont reçu de Dieu la grâce de réduire à l’impuissance les forces obscures. Ils œuvrent à ôter tout obstacle. Ils contrôlent et lient les mauvais esprits, détruisent leurs embûches et nous protègent de leurs infectes tentations. Nous pouvons les invoquer dans le combat spirituel et dans la prière contre le Malin.

Les anges du Chœur des Vertus sont parfaitement agissants. Ils ont reçu du Trône Divin tout pouvoir pour accomplir ses volontés et pour réaliser des miracles, fussent-ils improbables dans leurs avènements. C’est pourquoi, nous sommes invités à les invoquer avant de débuter toute action difficile. Ils seront d’un louable secours.

La dernière hiérarchie se compose des Principautés, des archanges et enfin des anges. Elle représente Dieu dans son action au-dehors : sage gouvernement, sublimes révélations, constants témoignages de bonté. Elle échappe à la raison humaine, seule la sainteté permet de les percevoir.

Les Principautés dirigent et éclairent les anges et archanges. Leur mission consiste à faire régner un certain ordre sur la Terre par leur intervention céleste. Elles sont gardiennes du secret divin et veillent à son bon emploi. Les Principautés, chez les Byzantins, se reconnaissent à leurs armes, hache ou javelot ; à leur costume de guerrier ; à un lys fleuri et au sceau de Dieu. À Chartres, leurs attributs sont : l’aube, la dalmatique et l’évangéliaire, car, dit le Père de l’Église Isidore de Séville , elles sont établies « ad explenda Dei ministeria quae facere subjecti debeant » et à ce titre on les assimile aux diacres.

Les Archanges gouvernent les communautés humaines ou les villes et annoncent les événements importants en donnant des instructions générales. Ce sont aussi des protecteurs de l’Église universelle, des diocèses et des paroisses. Les archanges sont les messagers extraordinaires de Dieu auprès des hommes. Saint Thomas d’Aquin place trois archanges ici : saint Michel, saint Gabriel et saint Raphaël. Cette tradition est reprise par le Magistère de l’Église Catholique Romaine. Le terme « archange »(ἀρχάγγελος, arkhággelos) signifie en grec « dirigeant des anges », αρχι- (archí-) étant un préfixe désignant celui qui dirige. Ceux qui annoncent des nouvelles ordinaires sont des anges, mais ceux qui annoncent de grands événements sont des archanges.

Au plus bas du troisième ordre, les anges constituent le neuvième chœur qui exécutent fidèlement sur la Terre les ordres des archanges. Il faut noter parmi eux, les anges gardiens dont la noble mission est de guider et d’accompagner chaque âme à titre individuel. Ils annoncent des choses moins universelles et limitées à l’âme dont ils ont la charge. N’ayons pas peur d’invoquer tous les jours notre ange gardien et de le remercier fidèlement pour sa précieuse aide.

Je souhaite à tous une belle neuvaine préparatoire à la fête des Archanges et en premier lieu de leur Prince qu’est Saint Michel. Eu égard aux tâches de mon sacerdotal ministère, je ne pourrai vous accompagner durant le pèlerinage du 29 septembre prochain. Néanmoins, j’assurerai un télé-enseignement pour cette occasion.

Je vous assure de ma fidèle prière et vous bénis tous, en ayant au préalable invoqué le Prince des anges, en Jésus et Marie.

Sursum Corda,

Abbé Jérôme MALJEAN+
Chapelain militaire.


Inscriptions fermées

Rappels : L’inscription pour la traversée de la baie du Mont Saint-Michel est réservée aux porteurs du scapulaire de l’Alliance des Cœurs Unis.
Il faut être en bonne condition physique (sinon c’est l’hélicoptère de la Sécurité Civile !).
La marche, 9 km, durera environ 3h15 sur sable mouillé et parfois sur vase glissante.
A certains moments l’eau peut monter jusqu’en haut des cuisses mais elle n’est pas froide en cette saison.

Logistique pratique et
aire de pique-nique :

1 Les voitures ne peuvent pas stationner au lieu-dit « La Barre » d’où commencera la traversée à pied de la baie.
C’est la raison pour laquelle il est fortement recommandé à chacun de s’organiser avant 14h00 pour déposer les pèlerins au lieu-dit « La Barre » et de stationner les voitures sur l’aire de stationnement (payante) près du lieu-dit « La Caserne » (voir ci-dessous Parkings P9 à P13) puis de ramener les conducteurs-traversants au lieu-dit « La Barre ».
Chacun retrouvera son véhicule en descendant de la navette gratuite le soir.

2 – Aire de stationnement Le Rivage (voir cartes ci-dessous, Huisnes-sur-Mer. ( 20 minutes de marche).
On peut y stationner la journée mais elle se trouve à 1 heure de marche à pied de l’arrivée de la navette gratuite le soir. (C’est la raison pour laquelle il faudra prévoir un moyen pour y retourner si vous choisissez cette option.)
Il est conseillé de stationner directement son véhicule sur l’aire de stationnement de la Caserne, voir ci-dessus.

3 – Aire de pique-nique « Le Rivage » (voir carte ci-dessous, Huisnes-sur-Mer. ( 20 minutes de marche depuis La Barre).
On peut donc y stationner la journée mais elle se trouve à 1 heure de marche à pied de l’arrivée de la navette gratuite le soir. (C’est la raison pour laquelle il faudra prévoir un moyen pour y retourner si vous choisissez cette option.)
Toilettes à 3 km village du Courtils et Parking du Mont St-Michel 

Lieu-dit « La Barre » d’où partira la traversée à pied de la baie et où l’on déposera les marcheurs sans pouvoir y stationner un véhicule.

Conseils pratiques :
– Prenez une serviette avec deux bouteilles d’eau pour la traversée : La première pour boire et la seconde pour nettoyer vos pieds du sable et de la vase à l’arrivée.
– Votre maillot de bain (si vous en avez un).
– La traversée peut se faire pieds nus comme il peut être judicieux de chausser des chaussons isolants en néoprène.
– Pensez à adapter votre tenue à la météo : Un couvre-chef si chaud & ensoleillé et un poncho si vent & pluie.
– Son chapelet pour prier et un en-cas pour reprendre des forces à l’arrivée.
Prenez plusieurs masques et du gel : Le port du masque, la pratique du gel hydroalcoolique et la distanciation entre personnes ne dormant pas sous le même toit nous sont demandées dans l’église paroissiale et lors des rassemblements (i.e. pointages).
Le port du masque est obligatoire dans le village du Mont Saint-Michel et les navettes gratuites ramenant vers les parkings. Le Pass sanitaire n’est obligatoire que dans les musées, restaurants et la partie haute du Mont Saint-Michel (abbaye).

Veuillez consulter cette page régulièrement pour plus de précisions et mises à jours.

Eglise paroissiale d’Ardevon (Manche)