En remerciement pour toutes les grâces obtenues…

En remerciement pour toutes les grâces obtenues par chacun d’entre nous et pour toutes les intentions déposées lors du pèlerinage au Mont Saint Michel, il vous est proposé, selon la disponibilité de chacun, une neuvaine à saint Michel et à tous les Anges à partir d’aujourd’hui, 2 octobre, fête des saints Anges Gardiens jusqu’au 10 octobre.
Dans cette neuvaine nous sommes invités à demander une protection urgente et spéciale pour la France et L’Église.

Nous vous proposons de choisir, comme prière de cette neuvaine, le chapelet à saint Michel et aux neufs Chœurs des Anges.

A ceux manquant de temps ce chapelet peut être récité en 9 jour, un Chœur d’Anges à la fois.

Cliquez sur l'image pour télécharger le chapelet en version Pdf
Cliquez sur l’image pour télécharger le chapelet en version Pdf

Plus simplement, il est aussi possible de choisir de réciter, peut-être plusieurs fois dans la journée, le petit exorcisme de Léon XIII :

Saint Michel archange, défendez-nous dans le combat, soyez notre secours contre la malice et les embuches du démon.
Que Dieu exerce sur lui son empire, nous vous le demandons en suppliant.
Et vous, Prince de la Milice Céleste, repoussez en enfer, par la Force divine, Satan et les autres esprits mauvais qui rôdent dans le monde pour la perte des âmes.
Ainsi soit-il.


Prière à Saint Michel
Pour la France


Grand Prince de la milice céleste, établi par la Providence divine le protecteur spécial de la France, de grâce ne transportez pas à une autre nation le glorieux privilège de vous avoir pour Ange tutélaire.
Ah ! Ne souffrez pas que notre Patrie cesse d’être la fille aînée de l’Église et que son glorieux titre passe à un autre peuple ! Opposez à ses défaillances actuelles la fidélité séculaire de son passé.
Souvenez-vous que cette terre confiée à votre sollicitude, fécondée par les sueurs et le sang de nombreux apôtres et martyrs, fut illustre entre toutes par les vertus de ses enfants, depuis Saint Germain et Sainte Geneviève jusqu’aux âmes généreuses qui, de nos jours encore, réagissent contre les envahissements du mal par l’énergie de leur foi et la sainteté de leurs œuvres.
Ô glorieux Archange, faites-vous notre avocat devant le Très-Haut.
Obtenez pour la France, notre chère Patrie, la paix dont elle a tant besoin à l’intérieur et à l’extérieur.
Obtenez-lui un prompt et sincère retour à l’antique foi, source de sa force et de sa grandeur, afin qu’après avoir été humiliée sous les châtiments du Ciel pour ses fautes, elle se relève purifiée et retrempée, capable des mâles vertus qui ont fait sa gloire dans les siècles passés.
Amen

+Joseph, Evêque de Coutances et Avranches (1898)