Les dévotions michaéliques de l’Alliance

La prière à Saint Michel de Léon XIII

Saint Michel Archange, défendez-nous dans le combat, soyez notre secours
contre la malice et les embûches du démon.
Que Dieu exerce sur lui son empire, nous vous le demandons en suppliant.
Et vous, Prince de la Milice Céleste, repoussez en enfer, par la Force divine,
Satan et les autres esprits mauvais qui rôdent dans le monde pour la perte des âmes.
Ainsi soit-il.


L’acte de consécration à Saint Michel Archange

Très noble prince des hiérarchies angéliques, valeureux guerrier du Très-Haut, amoureux zélé de la Gloire du Seigneur, terreur des anges rebelles, amour et délice de tous les anges fidèles, Saint Michel Archange, je m’offre et me donne à toi aujourd’hui, désirant faire partie de tes nombreux fidèles.
Je remets tout mon être, mon travail, ma famille, mes amis et tout ce qui m’appartient sous ta vigilante protection.
Mon offrande est petite, étant celle d’un pauvre pécheur, mais l’affection de mon cœur t’est agréable.
Souviens-toi, que si je me place aujourd’hui sous ton patronage, tu me dois assistance pour toute la vie.
Procure-moi le pardon de mes nombreux et graves péchés et la grâce d’aimer mon Dieu de tout mon cœur ; d’aimer aussi Jésus mon cher Sauveur, Marie ma douce Mère, et tous les hommes, mes frères bien-aimés du Père et rachetés par le Fils.
Défends-moi toujours des ennemis de l’âme, spécialement au dernier instant de ma vie. À cette heure-là, viens, ô glorieux Archange, m’assister dans l’ultime combat et repousse loin de moi, dans les abîmes de l’enfer, cet ange infidèle et orgueilleux que tu as terrassé et chassé du Ciel.
Présente-moi alors devant le Trône de Dieu pour chanter avec toi, Saint Michel Archange, et avec tous les anges, la louange, l’honneur et la Gloire de Celui qui règne pour les siècles des siècles.
Amen.


Le chapelet de saint Michel

Le chapelet de saint Michel se nomme également Couronne angélique. Sa pieuse récitation a été dûment approuvée et encouragée par Sa Sainteté le bienheureux Pape Pie IX en 1851 puis enrichie de nombreuses indulgences l’année suivante.

Saint Michel révéla en 1751, à Antonia d’Astonac, religieuse portugaise qui le priait quotidiennement, des paroles suivantes: « Je veux que tu répètes neuf fois en mon honneur un Pater et trois Ave, en union avec chacun des neufs anges. Tu termineras ces neuf salutations par quatre Pater, dont le premier en mon honneur, le deuxième en l’honneur de saint Gabriel, le troisième, de saint Raphaël ; et le dernier de l’ange gardien » Il a promis que celui qui réciterait ce chapelet serait entouré, en communiant à la table sainte, d’un cortège de neufs anges choisis dans les neufs chœurs. Quant à ceux qui réciteraient de manière quotidienne ce chapelet, il promet son assistance et celle des saints anges durant tout le pèlerinage terrestre, la délivrance du purgatoire pour soi et ses parents.

  • La prière commence sur la médaille par une invocation : « Saint Michel Archange, défendez-nous dans le combat pour que nous ne périssions pas au jour du Jugement. O Dieu, venez à mon aide, Seigneur, hâtez-vous de me secourir. »

  • Il est ensuite récité les quatre gros grains du début avec quatre Notre Père : le premier en l’honneur de saint Michel Archange, le deuxième en l’honneur de l’archange saint Gabriel, le troisième en l’honneur de l’archange saint Raphaël et le quatrième en l’honneur de l’ange auquel Dieu nous confie ainsi que des quatre autres archanges, suivi d’un Je vous salue Marie sur le dernier petit grain isolé.
  • Sur chaque gros grain se récite le Notre Père suivi par trois Je Vous Salue Marie, un pour chaque petit grain ; précédé d’une invocation différente : 
  1. « Par l’intercession de Saint Michel et du Chœur céleste des Séraphins, que le Seigneur daigne nous rendre dignes de la flamme du parfait Amour. Ainsi soit-il. »
  2. « Par l’intercession de Saint Michel et du Chœur céleste des Chérubins, que le Seigneur veuille nous faire la grâce d’abandonner la voie du péché et d’avancer dans celle de la perfection chrétienne. Ainsi soit-il. »
  3. « Par l’intercession de Saint Michel et du Chœur très Saint des Trônes, que le Seigneur infuse dans nos cœurs l’esprit de vraie et sincère humilité. Ainsi soit-il »
  4. « Par l’intercession de Saint Michel et du Chœur céleste des Dominations, que le Seigneur nous fasse la grâce de dominer nos sens et de nous libérer de l’esclavage des passions. Ainsi soit-il »
  5. « Par l’intercession de Saint Michel et du Chœur céleste des Puissances, que le Seigneur daigne préserver nos âmes des embûches et des tentations du démon. Ainsi soit-il »
  6. « Par l’intercession de Saint Michel et du Chœur admirable des Vertus Célestes, que le Seigneur ne nous laisse pas succomber à la tentation mais qu’il nous délivre du mal. Ainsi soit-il »
  7. « Par l’intercession de Saint Michel et du Chœur céleste des Principautés, que le Seigneur emplisse nos âmes de l’esprit de vraie et sincère obéissance. Ainsi soit-il »
  8. « Par l’intercession de Saint Michel et du Chœur céleste des Archanges, que le Seigneur nous accorde le don de la persévérance dans la foi et dans les bonnes œuvres pour pouvoir gagner la Gloire du Paradis. Ainsi soit-il »
  9. « Par l’intercession de Saint Michel et du Chœur céleste de tous les Anges, que le Seigneur daigne nous faire la grâce d’être gardés par eux en cette vie mortelle pour être conduits ensuite à la Gloire éternelle du ciel. Ainsi soit-il »

Pour vous aider à méditer sur le monde invisible mais bien agissant à notre égard, je vous propose un petit rappel théologique sur la hiérarchie angélique.

Le Dieu trois fois Saint est créateur du monde visible et invisible. Aussi, toute la création est-elle régie par des règles et des lois parfaites posées par notre divin et doux Créateur.

Le Pseudo Denys explique que le Créateur a organisé le monde angélique en disposant ces sublimes créatures spirituelles selon neuf ordres et trois hiérarchies. Comme le Seigneur a tout harmonieusement créée, les anges supérieurs ne sont nullement indépendants de ceux placés au bas de la hiérarchie. Une interdépendance les lie les uns aux autres. Les premiers initient et apportent la lumière de Dieu aux autres, tout en s’appuyant de manière confiante aux anges inférieurs pour transmettre les ordres, gouverner et exécuter.

La première hiérarchie est composée du chœur des Séraphins puis des Chérubins et enfin de celui des Trônes.

Les Séraphins sont les créatures angéliques les plus proches de Dieu (Isaïe 6,2), placés par la Tradition les premiers dans la hiérarchie céleste. Dû à leur proximité de Dieu, ils ressemblent au feu (Hébreux 12, 29; Daniel 7, 9; Exode 24,17; Psaumes 103, 4), d’où leur nom, qui en hébreux signifie « flamboyants ». Ils sont enflammés par l’amour de Dieu et guident les autres vers Son amour. Ils ont le pouvoir d’éveiller la chaleur purificatrice de la vertu et d’élever ainsi la créature vers le Créateur.

Selon le Pseudo-Denys, saint Jérôme ou le grand Augustin, le terme Chérubin signifierait plénitude de science ou débordement de sagesse. Ils reflètent par là le Christ, Fils de Dieu le Père, que saint Paul nomme Divine Sagesse et Connaissance de la Gloire de Dieu (1 Co, 1, 24), Resplendissement de sa Gloire, Empreinte parfaite de son Hypostase (He, 1,3). Même s’ils paraîssent d’abord refléter la Personne du Fils, ils sont nécessairement un reflet de la lumière de la Très Sainte Trinité. Dans la Bible, nous les voyons par exemple gardiens du jardin d’Éden, présents au-dessus de l’Arche de l’Alliance. Dieu siège sur eux ou les chevauche (Ex 25, 18-22). On les représente dans l’iconographie comme tenant dans la main un glaive flamboyant pour défendre la Sagesse et la Vérité ainsi que le trône de Pierre.

Les Trônes, comme le souligne le Pseudo-Denys, sont des porteurs de Dieu. Ils sont aussi appelés Sièges de Dieu car le Seigneur se repose en eux et ils se reposent en Lui. Ils personnifient la justice et l’autorité de Dieu. D’après Denys l’Aréopagite, ils sont complètement sourds à toute tentation humaine et ont le privilège de servir de siège à Dieu et de fondation au monde, d’où leur désignation. Ils exercent la justice divine pour organiser le monde matériel et y inspirer les représentants de l’ordre. Le terme de « justice » ne doit pas être compris ici en termes de droit mais plutôt en termes de cohérence entre la réalité et le plan divin : il s’agit plus de justesse que de justice au sens commun du terme.

La deuxième hiérarchie des chœurs des Dominations, des Puissances et des Vertus.

Les Dominations, nommées parfois Seigneuries, sont des anges qui président. Aussi, dirigent-ils des créatures angéliques moins élevées et leur transmettent les divines ordonnances. En effet, les anges se transmettent fidèlement les ordres de Dieu les uns aux autres (Zc 2, 7-8).
Les Dominations s’emploient sans cesse à étendre le Règne de Dieu sur la Terre. Ils sont plus spécifiquement invoqués par ceux qui dans l’Église ont un ministère d’enseignement ou de gouvernement.

Les Puissances ont reçu de Dieu la grâce de réduire à l’impuissance les forces obscures. Ils œuvrent à ôter tout obstacle. Ils contrôlent et lient les mauvais esprits, détruisent leurs embûches et nous protègent de leurs infectes tentations. Nous pouvons les invoquer dans le combat spirituel et dans la prière contre le Malin.

Les anges du Chœur des Vertus sont parfaitement agissants. Ils ont reçu du Trône Divin tout pouvoir pour accomplir ses volontés et pour réaliser des miracles, fussent-ils improbables dans leurs avènements. C’est pourquoi, nous sommes invités à les invoquer avant de débuter toute action difficile. Ils seront d’un louable secours.

La dernière hiérarchie se compose des Principautés, des archanges et enfin des anges. Elle représente Dieu dans son action au-dehors : sage gouvernement, sublimes révélations, constants témoignages de bonté. Elle échappe à la raison humaine, seule la sainteté permet de les percevoir.

Les Principautés dirigent et éclairent les anges et archanges. Leur mission consiste à faire régner un certain ordre sur la Terre par leur intervention céleste. Elles sont gardiennes du secret divin et veillent à son bon emploi. Les Principautés, chez les Byzantins, se reconnaissent à leurs armes, hache ou javelot ; à leur costume de guerrier ; à un lys fleuri et au sceau de Dieu. À Chartres, leurs attributs sont : l’aube, la dalmatique et l’évangéliaire, car, dit le Père de l’Église Isidore de Séville , elles sont établies « ad explenda Dei ministeria quae facere subjecti debeant » et à ce titre on les assimile aux diacres.

Les Archanges gouvernent les communautés humaines ou les villes et annoncent les événements importants en donnant des instructions générales. Ce sont aussi des protecteurs de l’Église universelle, des diocèses et des paroisses. Les archanges sont les messagers extraordinaires de Dieu auprès des hommes. Saint Thomas d’Aquin place trois archanges ici : saint Michel, saint Gabriel et saint Raphaël. Cette tradition est reprise par le Magistère de l’Église Catholique Romaine. Le terme « archange »(ἀρχάγγελος, arkhággelos) signifie en grec « dirigeant des anges », αρχι- (archí-) étant un préfixe désignant celui qui dirige. Ceux qui annoncent des nouvelles ordinaires sont des anges, mais ceux qui annoncent de grands événements sont des archanges.

Au plus bas du troisième ordre, les anges constituent le neuvième chœur qui exécutent fidèlement sur la Terre les ordres des archanges. Il faut noter parmi eux, les anges gardiens dont la noble mission est de guider et d’accompagner chaque âme à titre individuel. Ils annoncent des choses moins universelles et limitées à l’âme dont ils ont la charge. N’ayons pas peur d’invoquer tous les jours notre ange gardien et de le remercier fidèlement pour sa précieuse aide.

L’aumônier Michaélique de l’Alliance des Cœurs Unis.


La litanie de saint Michel

Seigneur, ayez pitié de nous.
Jésus-Christ, ayez pitié de nous.
Seigneur, ayez pitié de nous.
Jésus-Christ, écoutez-nous.
Jésus-Christ, exaucez-nous.
Père céleste, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Fils, rédempteur du monde, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Esprit Saint, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Trinité sainte, qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.
Sainte Marie, reine des anges, priez pour nous.
Saint Michel, rempli de la sagesse de Dieu, priez pour nous.
Saint Michel, parfait adorateur du verbe divin, priez pour nous.
Saint Michel, couronné d’honneur et de gloire, priez pour nous.
Saint Michel, très puissant prince des armées du Seigneur, priez pour nous.
Saint Michel, porte-étendard de la très sainte trinité, priez pour nous.
Saint Michel, guide et consolateur du peuple d’Israël, priez pour nous.
Saint Michel, splendeur et forteresse de l’Eglise militante, priez pour nous.
Saint Michel, lumière des anges, priez pour nous.
Saint Michel, rempart des orthodoxes, priez pour nous.
Saint Michel, force de ceux qui combattent sous l’étendard de la croix, priez pour nous.
Saint Michel, lumière et confiance des âmes au dernier terme de la vie, priez pour nous.
Saint Michel, secours très assuré, priez pour nous.
Saint Michel, notre aide dans toutes nos adversités, priez pour nous.
Saint Michel, héraut de la sentence éternelle, priez pour nous.
Saint Michel, consolateur des âmes retenues dans les flammes du purgatoire, priez pour nous.
Saint Michel, que le Seigneur a chargé de recevoir les âmes après la mort, priez pour nous.
Saint Michel, notre prince, priez pour nous.
Saint Michel, notre avocat, priez pour nous.
Agneau de Dieu, qui enlevez les péchés du monde, pardonnez-nous Seigneur,
Agneau de Dieu, qui enlevez les péchés du monde, exaucez-nous Seigneur,
Agneau de Dieu, qui enlevez les péchés du monde, ayez pitié de nous Seigneur,
Jésus-Christ, écoutez nous,
Jésus-Christ, exaucez nous.

Priez pour nous, ô glorieux saint Michel, prince de l’Eglise de Jésus-Christ afin que nous puissions être dignes de ses promesses.

PRIONS : Grand saint Michel, vous que Dieu a chargé d’introduire au ciel les âmes des élus, je vous prie pour tous ceux que j’ai aimés et qui ne sont plus. Daignez les visiter, les assister et les secourir au milieu des flammes où ils brûlent, dans l’obscure prison où ils pleurent. Faites que Dieu les admette au plus tôt dans le lieu du rafraîchissement, de la lumière et de la paix. Et quand viendra pour mon âme l’heure de descendre en ce sombre séjour, je vous en conjure, intercédez pour elle et venez la secourir.
Ainsi soit-il.